Paris, 25 septembre 2016

« L’argent est une promesse qui cherche une sagesse. L’expression doit s’entendre au double sens : il est sage d’avoir de l’argent, il est sage de s’interroger sur lui. Il rend tout  homme philosophe malgré lui : bien penser, c’est aussi apprendre à bien dépenser, pour soi et pour autrui. Avec l’argent, nul n’est à l’aise : ceux qui croient le détester l’idolâtrent en secret. Ceux qui l’idolâtrent le surestiment. Ceux qui feignent de le mépriser se mentent à eux-mêmes. Engouement problématique, réprobation impossible. Telle est la difficulté. Mais si la sagesse ne consiste pas à s’attaquer à cela même qui paraît à tous le symbole de la folie, à quoi bon la philosophie ? » Pascal Bruckner in La sagesse de l’argent – Grasset 2016

C’est donc avec Pascal Bruckner que nous faisons notre rentrée éditoriale. Nous n’évoquerons pas cette année les MIFID, les robo advisors, les changements de business model et autres antiennes dont nous avions coutume de vous rappeler l’importance lors de chacune des rentrées académiques. Encore que PRIIPs pouvait nous fournir le meilleur des alibis pour vous rappeler que la réglementation ne nous attendait pas…

Et c’est aussi avec Pascal Bruckner que nous ponctuerons notre Nouvelle Journée de la Gestion Privée qui se tiendra à Paris ce 20 septembre.

Bonne rentrée à tous !


Isabelle GUYOT-SIONNEST et Patrick POIVRE
Directeurs associés
amGroup