Paris, 28 octobre 2021

Lancée en 2010, la Semaine de l’ISR, rebaptisée Semaine de la Finance Responsable en 2016, invite les acteurs de la finance responsable à  organiser des événements ayant pour objectif la promotion d’une épargne qui vise le développement d’une économie durable et intègre les sujets environnementaux et sociaux. Mais doit-on attendre chaque année ce momentum sur une semaine dédiée aux enjeux ESG pour prendre position et acter de son comportement citoyen et responsable, au nom de son entreprise et/ou à titre personnel notamment en tant que consommateur ?

De fait, quelle que soit la grille de lecture à laquelle tout un chacun se réfère pour faire sienne sa raison d’être ou sa mission, c’est bien tous les jours, et davantage encore depuis la COVID-19, que nous sommes interpelés sur des questions de développement durable ou de responsabilité sociétale ; d‘ailleurs, les événements consacrés à ces enjeux ont fait florès et les témoignages recueillis à ces occasions démontrent le côté irréversible du mouvement engagé par toutes les parties prenantes de notre écosystème. Nous avons pu le mesurer récemment lors de l’événement du Cercle Robeco pour une banque privée durable (21/09/21) auquel nous participions. Ou encore au Colloque Cultures Services animé par l’Académie du Service (24/09/21). Deux lieux d’échanges qui, tout en suscitant un questionnement sur soi, interrogent surtout le collectif à travers notamment la voix des collaborateurs et celle des clients.

Pour notre part, nous n’avons donc pas attendu la semaine de la Finance Responsable pour célébrer le lien entre la culture client et la RSE, à savoir la Symétrie des Attentions (voir ici).

A bientôt,


Isabelle GUYOT-SIONNEST et Patrick POIVRE
Directeurs associés
amGroup